A B F G H I J L M N O P S
La Le Lo L’
La reconstruction – Encyclopédie sur Fleury-sur-Orne
Un site réalisé par la Ville de Fleury-sur-Orne

La reconstruction

En 1945, Armand PORQUIER est élu Maire.
La Normandie a été durement touchée par les combats. La guerre s’achève, il faut alors reconstruire. La commune de Sablé-sur-Sarthe va alors parrainer la commune et apporter son soutien. La Suède décide de participer activement à la reconstruction en offrant à la Normandie, 4 crèches et 400 maisons entièrement équipées. C’est ainsi que les premières maisons suédoises furent acheminées de 1946 jusqu’en 1948 par bateau. Fleury fait alors partie des dix communes bénéficiaires.
Le 11 novembre 1948, par décision du Secrétaire d’Etat aux forces armées, Fleury-sur-Orne obtient une citation à l’ordre du Régiment. On peut y lire « Localité de la banlieue caennaise, détruite à plus de moitié par les bombardements. A eu une attitude très résistante pendant l’occupation allemande. A abrité, pendant la bataille de Caen, 6000 caennais réfugiés dans ses carrières, au profit desquels la population s’est dépensée avec dévouement. A fait preuve de courage pendant les combats et s’est remise au travail avec ardeur. »
L’activité des carrières exploitant la pierre de Caen cessa à la fin des années 1950, après la Reconstruction de Caen, le béton étant alors le matériau le plus utilisé dans la construction. Certaines seront utilisées pour la culture du champignon de Paris jusqu’en 2010.